Saint-François

st-francois_Q0H0190st-francois_Q0H0200st-francois_Q0H0212st-francois_Q0H0222st-francoisIMG_8033

La paroisse de Saint-François-de-l’Île-d’Orléans fut fondée en 1679 sur la pointe de l’Île, qu’on nomme Argentenay. Elle a pour particularité d’inclure dans son territoire les îles au Ruau et Madame, de l’archipel de Montmagny. Rendez-vous au sommet de l’unique tour d’observation d’une élévation de 60 pieds; une vue à couper le souffle sur le Cap-Tourmente et les îles environnantes. Ce village est le préféré des amants de la nature.

Le cœur du village, accroché à un virage en épingle, compte deux monuments classés. La vieille école de fabrique (et son terrain), dont l’aspect extérieur la situe entre la grange et la maison d’habitation, a déjà servi de galerie d’art saisonnière. L’église de 1734, toute de pierre, était jusqu’en 1988, année de sa destruction par le feu à la suite d’un accident d’automobile, sans aucun doute un des joyaux du patrimoine religieux du Québec. En plus du charme de son allure extérieure, sa décoration et son mobilier étaient composés de plusieurs chefs-d’œuvre.

Les deux « versants » de Saint-François-de-l’Île-d’Orléans sont consacrés à l’agriculture. Les productions y ont ceci de particulier qu’elles sont dissociées, du nord au sud, en fonction des sols argileux d’une part et sablonneux de l’autre.

L'île d'Orléans, arrondissement historique, fait vivre la campagne traditionnelle québécoise avec ses paysages magnifiques, en bordure du fleuve Saint-Laurent et à proximité de Québec. Berceau de la Nouvelle-France, l'Île propose une expérience culturelle unique et un riche terroir. Fréquenté depuis des temps immémoriaux, ce pays d'entre deux étonne par la diversité et la qualité de son offre touristique.

Suivez-nous