L'île d'Orléans

L’île d’Orléans, arrondissement historique, fait vivre la campagne traditionnelle québécoise avec ses paysages magnifiques, en bordure du fleuve Saint-Laurent et à proximité de Québec. Berceau de la Nouvelle-France, l’Île propose une expérience culturelle unique et un riche terroir.

Fréquenté depuis des temps immémoriaux, ce pays d’entre deux étonne par la diversité et la qualité de son offre touristique. Tantôt accueilli par un producteur passionné, où agrotourisme et produits de la ferme sont à savourer, puis ému par les saisissants paysages en continuelle évolution, en passant par l’exploration du patrimoine historique et culturel bien nantis, l’île d’Orléans ne vous réserve que des surprises. À vous de les découvrir!

Point de vue sur le Cap TourmanteLevée de soleil vue de Saint-JeanChampIle-D-Orleans-DSC00099TourObservation_St-Fran+ºois@MichelJulien

Amants de la nature, régalez vos yeux des paysages bucoliques de « Minigo » l’ensorceleuse. Située d’une part, entre le plateau Laurentien et la chaîne des Appalaches, et d’autre part, entre le fleuve et l’estuaire du Saint-Laurent, l’île d’Orléans, d’une superficie de près de 190 km², offre une riche nature, parsemée d’éléments architecturaux remarquables, qui crée une saisissante et parfois émouvante collection de paysages.

Contexte géographique

L’Île, de forme oblongue, caractérisée par un terrain plat avec un microrelief, est le point de rencontre de 3 régions physiographiques (Bouclier canadien, Basses-terres du Saint-Laurent, chaîne des Appalaches) et de 3 domaines bioclimatiques (érablière à tilleul, érablière à bouleau jaune, sapinière à bouleau jaune).

Terrasses et escarpements couvrent les pourtours de l’Île pour devenir versants escarpés en avançant dans les terres. Alors que le centre affiche un sommet, peu élevé, qui traverse ce bout de terre sur sa longueur, les pointes, Sainte-Pétronille et Saint-François-de-l’Île-d’Orléans, offrent un relief rocheux avec escarpements.

Les rivières, quant à elles, ponctuent le territoire de dépressions ouvertes selon leur parcours.

Influence des paysages sur le mode de vie des insulaires

Ce contexte géographique, particulier à l’île d’Orléans, a eu une grande incidence sur le mode de vie et les habitudes de ses habitants.

L’influence des types de sols en témoigne bien, notamment par un territoire dont 90 % de sa superficie est affectée à l’agriculture. Cet impact se démontre, entre autres, à Saint-François-de-l’Île-d’Orléans, où les productions du versant nord sont distinctes de celles du versant sud en raison des sols argileux d’une part et sablonneux de l’autre. Tandis qu’ailleurs, l’on remarque l’installation d’une érablière où on dénote une zone d’affleurements rocheux, non propice à l’agriculture, ou un boisé de conifères en raison des dépressions remplies de sols organiques mal drainés. Aujourd’hui, cette inspiration se traduit par une occupation du sol restée généralement agricole et rurale et une offre agro-touristique surprenante.

Également, l’omniprésence du fleuve aura joué et joue encore un grand rôle dans l’évolution de l’Île, mais, aussi, sur la vocation de ses villages et l’évolution de ses paysages. Par exemple, Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans et Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans qui ont accueilli de nombreux marins et qui, plus tard, ont vu leurs quais restaurés et encore occupés par les passants, contrairement à Sainte-Famille, où la navigation est plus difficile, voir impossible pour certaine embarcation.

Le climat aussi a son ascendant sur le mode de vie des insulaires qui, en raison du positionnement de l’Île, est sujet aux répercussions des marées et du microclimat du territoire. C’est ce qui explique, notamment, qu’on retrouve la majorité des vergers sur le versant nord plutôt que sur le versant sud puisque les pommiers seraient amenés à débourrer trop tôt, en raison des chauds rayons du printemps, et qu’ils seraient affectés par les gelées tardives.

Finalement, on peut remarquer l’incidence de la géographie du territoire en parcourant le chemin Royal, axe structurant des paysages bâtis, qui suit le relief de l’île d’Orléans.

L'île d'Orléans, arrondissement historique, fait vivre la campagne traditionnelle québécoise avec ses paysages magnifiques, en bordure du fleuve Saint-Laurent et à proximité de Québec. Berceau de la Nouvelle-France, l'Île propose une expérience culturelle unique et un riche terroir. Fréquenté depuis des temps immémoriaux, ce pays d'entre deux étonne par la diversité et la qualité de son offre touristique.

Suivez-nous